Portrait des hôtes

Edith

Accueillir les hôtes avec sourire et bonne humeur, faire partager son amour du Beaujolais et de la nature, suggérer des visites ou partager une recette, Edith adore ! Elle est au cœur du domaine de Mont Verrier !

Mais ne soyez pas surpris si, au milieu du jardin, son regard tourné vers la vallée, vous l’observez absorbée par ses rêveries ! Edith médite, elle est sensible aux énergies positives et ne se lasse pas de l’harmonie et de la beauté paisible des lieux… C’est plutôt bon signe, vous ne trouvez pas ?

  • Portrait
Jean

En toute saison aux petits soins pour ses vignes sur lesquelles il veille avec attention, Jean est tout autant mobilisé par le cuvage que la vinification lorsque viennent les vendanges ; il est partout à la fois ! 

Cette période en particulier ne lui connaît pas d’horaire, ni de répit ; dans la vigne à l’aube avec les vendangeurs puis dans le chai affairé au pigeage et au remontage du moût jusqu’à tard dans la nuit ! « Quel drôle de métier, un an à bichonner la vigne pour cet instant précis ! Notre vin sera-t-il à la hauteur ? C’est maintenant que tout se joue ! » et c’est surtout son œuvre à lui !

  • Portrait Hôtes
Philippe

Occupé à réaliser des coupes nettes et à apporter ses meilleurs soins au jardin, au verger ou à la collection ampélographique, Philippe voit la vie en vert pour ces espaces qu’il affectionne particulièrement…

A condition toutefois que son ardeur ne lui fasse pas tondre par mégarde un jeune arbrisseau fraîchement planté !

  • Portrait
Georges

Attentif à la couleur et à la bonne forme de ses fruits et légumes qu’il cultive avec passion, Georges a gagné le statut de « maître jardinier », en charge de confier à Edith le meilleur afin de concocter les repas…

Passant des heures à arroser les plants de tomates, délaissant le tuyau d’arrosage au profit du bon vieil arrosoir : « On n’arrose pas les tomates avec un tuyau, Madame ! Si l’on veut éviter le cul noir !  », autrement dit la pourriture apicale qui menace ses tomates !

  • Portrait
Reste Gérard…

Un homme, épris du devoir de sauvegarder les belles choses et l’histoire ;  il ne pouvait se résoudre à voir le domaine « vendu à la découpe »… Vous l’entendrez aisément vous dire « Tant d’histoire habite ce lieu, si les murs pouvaient parler, ils sont les témoins passifs de la vie du domaine depuis Louis XIV à nos jours ! Que d’évènements et de secrètes confidences pourraient-ils nous livrer aujourd’hui ! »

Il ne ménage pas ses efforts, veut être là pour chacun et participer à tous les travaux…

A le voir ainsi mener cette vie campagnarde et s’enchanter à ce point du rythme de la nature, vous ne pourrez vous empêcher de songer que Mont Verrier est sa passion et la robe d’avocat, son sens du devoir et de la justice…même si, à première vue, tout semble opposer ces deux inclinations !

  • Portrait

Découvrez la fabuleuse histoire du domaine
et la région des Pierres Dorées